Communauté de Communes de la Haute deûle

Articles

Le Président Grégory Marlier

La cérémonie des vœux est l’occasion de vous souhaiter une belle et bonne année 2019, de vous souhaiter la réalisation de vos différents projets. C’est donc bien volontiers que je me prête à cet exercice en vous souhaitant à vous tous, élus communautaires, élus municipaux, agents communautaires, partenaires de la CCHD, ainsi qu’à tous les habitants de nos communes une très bonne et heureuse année 2019.

On m’autorisera à commencer mon discours d’aujourd’hui en vous disant très simplement, mais avec émotion, que ce discours de voeux, en ce 25 janvier 2019, a pour moi un goût « particulier »…puisque cette cérémonie sera la dernière cérémonie des vœux pour moi et pour la CCHD telle qu’elle existe depuis 1995, j’ai d’ailleurs une pensée ce soir pour son premier président, Robert Maheux, décédé il y a maintenant quelques semaines.

Ces derniers jours, beaucoup a été dit ou écrit sur la vision que certains avaient de cette cérémonie : annonces tonitruantes, réponses à tels ou tels propos, règlements de comptes et j’en passe, rassurez-vous, je sais, chers agents, chers partenaires de la CCHD, que ce n’est pas ce que vous attendez ce soir. Trop souvent, à différentes époques, les acteurs de notre intercommunalité se sont prêtés au mauvais jeu des oppositions virtuelles et des conflits stériles ; Cela n’a jamais été ma façon de faire, et cela ne le sera pas davantage aujourd’hui, même pour une dernière.

Un souhait néanmoins qui sera exaucé facilement : celui d’être plus court que les années précédentes !

 

Cette cérémonie sera ainsi surtout l’occasion de faire un point avec vous sur la fusion avec la MEL, de me faire le relais de certains de vos espoirs, souhaits, attentes ou éventuelles craintes, qu’ils émanent des agents ou des élus locaux et, puisque c’est la dernière, de dresser un bilan sur le travail que nous avons réalisé ensemble depuis 2014.

L’année dernière, je vous avais annoncé le lancement de l’étude communautaire sur la fusion entre la MEL et la CCHD afin d’aborder l'ensemble des questions relatives à ce rapprochement, de choisir l'intérêt général pour nos communes sans opposer investissement et proximité, et en prenant en compte l'ensemble des compétences intercommunales et enjeux de notre territoire.

Cette étude permettait surtout de mettre autour de la même table les 5 communes, de travailler ensemble puisque forcément leurs destins sont liés, et que les volontés en 2017 de provin et d’Annœullin impactaient par la force des choses Allennes les Marais, Bauvin et Carnin. Elle visait enfin à donner des éléments de négociations aux communes vis-à-vis de la MEL.

Cette étude, réalisée par le Cabinet Finindev, s’est déroulée de février à octobre 2018, complétée des échanges entre les communes et la MEL. Les grandes conclusions de cette étude ont été relayées et j’ai eu l’occasion de les présenter aux agents et aux élus communautaires en octobre dernier :

- A législation constante, une fiscalité plus avantageuse pour les ménages, notamment sur la taxe d’habitation et la taxe d’enlèvement des ordures ménagères ;

- Une fiscalité légèrement plus avantageuse également pour les entreprises, avec un bémol pour les grandes surfaces ;

- Des dotations financières majorées, la CCHD apportant d’ailleurs plus d’un million chaque année au nouvel EPCI fusionné

- Des éléments sur les attributions de compensation avec une neutralité budgétaire sur les compétences rendues aux communes par la CCHD et des points de vigilances sur les compétences que la Mel reprendra aux communes ou exercera au lieu et place de la CCHD.

A ceux qui me demandaient la transparence sur les résultats parfois même avant que les réunions avec le cabinet ne se fassent, je rappelle que l’ensemble de ces éléments est en ligne sur notre site, et tous les élèments d’information sur cette fusion MEL – CCHD sont téléchargeables par chaque citoyen de notre territoire.

Comme je vous l’avais dit à plusieurs reprises, ce qui avait maintenu le périmètre de la CCHD en 2015 lors du renouvellement de la carte intercommunale du nord était la volonté de communes de travailler encore ensemble ; ce consensus n’existant plus pour les raisons que toutes et tous ont largement évoqué depuis 2 ans, l’avenir de la coopération intercommunale sur notre territoire passait par une autre structure ; le choix était donc entre une fusion négociée et une fusion subie au prochain renouvellement du SDCI en 2021 ; certes, avec des enthousiasmes différents, il n’y avait donc plus de pro mel d’un côté et d’anti mel de l’autres, d’ailleurs les positions des uns et des autres m’avaient paru suffisamment claires dans les différents articles de presse qui avaient précédé le vote.

A la demande de 12 conseillers communautaires annoeullinois et provinois, la démarche de rapprochement entre la MEL et la CCHD a été officiellement lancée via un vote en conseil communautaire le 15 Novembre dernier, la date de la fusion, mars 2020, également votée en Conseil Communautaire, ayant été privilégié par le préfet et le président de la MEL, 2 mois auparavant.

Beaucoup a été dit sur ce vote, comme le Maire de Carnin l’a dit lors de ses vœux, une démarche plus collective et partagée entre les 5 communes et la CCHD, notamment sur la première étape de la fusion début novembre, aurait sans doute évité les crispations et les incompréhensions exprimées à différentes reprises depuis sur la méthode employée ; Enfin, un peu plus d’humilité sur les réseaux sociaux ou dans certaines relations avec notre élue résidant en Corse pour obtenir son vote par procuration aurait certainement contribué à apaiser les débats.

Aujourd’hui l’arrêté préfectoral est sorti validant une fusion effective entre la MEL et la CCHD en mars 2020 : si cette date complexifie la fusion sur le plan organisationnel en n’ayant pas lieu en début d’année budgétaire 2020, elle évite un renouvellement de l’exécutif du nouvel EPCI fusionné 3 mois avant les élections municipales. Ce choix de mars 2020 aura une première conséquence : Celui d’un très probable retour aux communes des compétences non exercées par la MEL dès le 1er janvier 2020, solution certainement la plus avantageuse pour les 5 communes. Elle implique de facto une CCHD quasiment disparue à cette même date.

Certaines compétences comme l’’organisation des classes de neige, si appréciée cette année une nouvelle fois, ou le chauffage des bâtiments pourraient même être transférées dès le dernier trimestre de cette année 2019.

Bien évidemment l’avenir des agents de la CCHD est primordial, il dépend moins de moi maintenant que des engagements que les Maires d’aujourd’hui peuvent prendre auprès de vous chers agents :

Sur les compétences reprises par les communes, les réunions des maires doivent permettre rapidement d’apporter des réponses aux agents s’interrogeant sur la commune dans laquelle ils travailleront à partir du 1er janvier 2020 ; pour les agents exerçant leurs activités sur des compétences « MEL » ils rejoindront les services de celle-ci.

Des réunions avec les maires sur des compétences précises pourront être organisées, comme cela a été le cas pour les agents de la médiathèque avec le Maire d’Annoeullin en Novembre dernier.

Concernant ces compétences reprises par les Communes, j’ai sensibilisé les Maires sur des pratiques de coopération et de mutualisation sur lesquelles les Agents et les habitants de notre territoire sont attachées, notamment :

- Le fonctionnement en réseau des médiathèques et bibliothèques de la Haute Deûle

- Les interventions dans les différentes écoles de la CCHD de nos animateurs sportifs ou numériciens.

J’ai demandé à Luc Van Lierde d’organiser une réunion dès la fin de ce mois de janvier afin que Les Maires puissent vous faire rapidement des propositions, dans un état d’esprit que je souhaite collectif.

Un autre enjeu de la fusion concerne bien évidemment les compétences exercées par la MEL ; pour les agents exerçant leurs activités sur des compétences reprises par la MEL, ils rejoindront les services de celle-ci.

J’ai beaucoup échangé avec les élus ces derniers jours, autant avec des élus municipaux convaincus de la première heure, qu’avec ceux plus interrogatifs ou réservés et j’ai recensé des attentes particulières qui me paraissent importantes à exprimer publiquement aujourd’hui :

- L’engagement de créer une antenne technique sur notre territoire ; Je sais que cette idée a eu un écho positif chez les élus mais je souhaite que cette demande que nous portons collectivement soit officialisée rapidement par la MEL afin de rassurer toutes celles et ceux qui m’en ont parlé ces dernières semaines ; j’écrirais également aux Maires des Communes voisines de la CCHD, membres de la MEL, afin qu’ils nous soutiennent aussi dans notre démarche dont l’intérêt dépasse nos frontières actuelles ;

- La poursuite de nos travaux et engagements financiers avec le Syndicat Mixte la Fibre Numérique, notamment sur les prises en charge des raccordements ces 25 prochaines années ;

- Le développement du contrat de parc déjà engagé sur la Zone d’Activité d’Annoeullin, fortement demandée par nos acteurs économiques.

- Le soutien de la MEL dans la volonté de conserver l’intérêt métropolitain de cette zone, dont les activités sont parfaitement complémentaires à la protection de la ressource en eau.

Ces attentes seront officialisées par un courrier au Président de la MEL afin que ces priorités alimentent un pacte de confiance entre la MEL et la CCHD pour mieux accompagner les communes dans cette fusion. La fusion prendra une grande place dans votre quotidien mais 2019 sera également marquée par de nombreux projets et actions de la CCHD répondant aux attentes des habitants :

- La poursuite du déploiement de la fibre optique sur le territoire de la CCHD sera un temps important de l’année :

Allennes-Les Marais et le tiers restant des habitations annoeullinoises sont concernés par ces travaux menés par Axione au cours du second semestre 2019 ; Inutile de vous rappeler l’importance de ce chantier, malgré ce que certains pouvaient en penser, lorsqu’on sait que déjà près de 600 foyers ont pris un abonnement fibre optique auprès des différents opérateurs présents sur le secteur, avec une prise en charge du raccordement par la CCHD et ses partenaires financiers du syndicat mixte la fibre numérique ;

- Côté travaux, 2019 sera marquée par La réalisation des travaux de voirie et d’assainissement rue du Vent de Bise à Annoeullin, et rue de Verdun à Allennes les Marais ; Ces chantiers, réalisés par des entreprises, seront accompagnés par des opérations de rabotage importantes réalisées sur Provin et Bauvin.

- L'élaboration du Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUI) permettra d'harmoniser l'ensemble des politiques communales d'aménagement et de réfléchir aux évolutions possibles. Cette année sera ainsi consacrée au PADD, le Projet d’Aménagement et de Développement Durable, qui conduira à la détermination de plusieurs propositions de projets d’aménagement. Pour rappel, ce document d’urbanisme traitera de la consommation des espaces, de développement économique, de l'attractivité du territoire, du cadre de vie et du paysage, du patrimoine, des déplacements tout en prenant bien évidemment en compte l'ensemble des préoccupations environnementales.

C'est en quelques mots, un document qui fixera pour les années à venir, les objectifs pour le développement de notre territoire.

- Nos actions contributrices à la transition énergétique seront également poursuivies. De nombreuses permanences de l'Espace Info Energie en partenariat avec l’ADIL, Agence Départementale d’Information sur le Logement, seront organisées dans les communes de la CCHD afin de mettre à disposition de nos habitants toutes les informations utiles permettant d’améliorer l’isolement de leur logement et ainsi faire des économies d’énergie non négligeable tout en contribuant à la lutte contre le réchauffement climatique. Enfin, en collaboration avec le SYMYDEME, nous poursuivrons nos actions de sensibilisation à la réduction des déchets ménagers à travers des conférences et des ressources documentaires grand public sur le 0 Déchets.

- Enfin, le réseau des médiathèques propose une année 2019 riche en événements et en rencontres notamment pour ses 2400 abonnés ; on peut citer le concert des amis de la Lune le 2 mars, la 5ème édition de Ma Scène à moi le 26 avril, et la 6ème édition de la Nuit des bibliothèques le 12 octobre qui rassemble chaque année plus de 600 personnes.

Voilà un programme plus restreint mais néanmoins important pour nos habitants, en cette année 2019 qui sera bien évidemment très particulière. Comme je vous le disais en introduction, cette dernière cérémonie a un sentiment d’émotion chez nous tous ; progressivement nos chemins se sépareront avant une nouvelle étape; j’ai assisté ce midi à un pot de départ et j’ai pu constater une nouvelle fois qu’il y a chez vous chers agents communautaires des relations qui dépassent chez la plupart d’entre vous le cadre des simples relations professionnelles ; forcément, quelque soit les chemins qui seront les vôtres d’ici mars 2020, c’est une nouvelle page de votre vie qui s’ouvrira.

Une nouvelle page pour moi également et c’est la dernière occasion ici de tirer un rapide bilan de ce mandat, qui aura été bien particulier à plus d’un titre.

Les relations politiques ne sont pas une sinécure… Des courriers ou attitudes m’auront déçu, parfois peiné, mais je ne garderai que les bons souvenirs de ce mandat, ils sont les plus importants dans une vie.

L’équilibre d’un président d’intercommunalité est souvent instable : à la fois élu et donc porteur des messages ou revendications de sa commune tout en ayant une action politique et des arbitrages qui mettent sur le même pied d’équité l’habitant d’Annoeullin avec l’habitant de Carnin ou de Bauvin dans les politiques de la CCHD ; c’est le propre de chaque EPCI, la même difficulté pour les élus qui en sont à leur tête, avec le même équilibre à rechercher.

Je ne garderai en tête que des satisfactions :

D’abord celle d’avoir réalisé ce sur quoi je m’étais engagé devant vous en avril 2014 avec une feuille de route qui était claire :

- D’abord, faire avancer des dossiers essentiels pour l’avenir du territoire : une réflexion intercommunale de nos enjeux d’urbanisme et d’aménagement, le déploiement de la fibre optique qui était notre priorité, l’élaboration d’une feuille de route sur le développement économique en partenariat avec de nombreux partenaires ; Les habitants sont nombreux à m’en parler, cela correspondait donc à des attentes importantes, et nous avons pu y répondre en travaillant collectivement.

- Transformer ensuite le regard vers notre collectivité en l’ouvrant davantage, en adoptant un projet de territoire pour dialoguer plus facilement avec nos partenaires institutionnels, et peut-être que cette image relativement nouvelle aujourd’hui explique en partie une plus grande volonté de la MEL de fusionner avec nous.

Bien évidemment, le contexte budgétaire aura été la difficulté de ce mandat ; l’entrée dans le réseau d’alerte en 2014 suite à une évolution des dépenses incontrôlée auparavant, puis la découverte de l’emprunt toxique auront rendu particulièrement difficile ce mandat dès les premiers mois. La baisse continue des dotations de l’Etat et la suppression des contrats aidés n’auront permis aucune pause dans la recherche continue d’économie et de limitations de nos dépenses de fonctionnement.

Grâce aux efforts de toutes et tous, nous sommes sortis du réseau d’alerte l’année dernière. Le pire a été évité tout en évitant la moindre hausse de la fiscalité sur l’ensemble du mandat ; De plus aucun service public assuré par la CCHD n’a été remis en cause, l’intercommunalité assurant d’ailleurs davantage de missions aujourd’hui, comme par exemple l’urbanisme ou l’assainissement. Bien évidemment, je n’oublie pas que ce contexte financier ne nous aura malheureusement pas permis de répondre favorablement à différentes demandes d’investissements en voirie.

Autre satisfaction, celle d’avoir pu travailler avec des partenaires efficaces et motivés ; je ne vais pas tous les citer, de peur d’en oublier, mais je prendrai quelques exemples qui ont été significatifs sur ce mandat :

- Le syndicat mixte la fibre numérique sans qui nous serions encore à attendre que les gros opérateurs privés s’intéressent à nous ;

- La Chambre de Commerce et d’Industrie et la Boutique Gestion Espace avec qui nous avons tant apportés de services, simples ou grands, à des commerçants ou porteurs de projets ; le seul regret aura été de n’avoir pas pu convaincre la tête pensante d’une union commerciale à mieux travailler avec nous, mais peut-être y avait-il quelques arrières pensées derrière, l’avenir nous le dira ;

- Espace info énergie avec qui nous avons pu lancer de nombreuses actions et communications en faveur de la transition énergétique ;

- Les associations sportives comme Gym Danse sans qui nous n’aurions pu faire tous ces changements à Sicot Coulon qui font qu’aujourd’hui les activités de Service Public et celles de loisirs ou de compétition ont trouvé une bonne complémentarité, sans oublier le tennis club de bauvin – provin avec qui, enfin, nous avons pu réaliser, grâce au savoir-faire des agents communautaires, le club house que cette salle méritait tant.

J’ai aussi la satisfaction d’avoir fait de bonnes rencontres, en particulier auprès de vous chers agents communautaires : Lorsque Monsieur le Maire d’Annoeullin m’avait proposé avec enthousiasme de prendre la présidence de la CCHD, vous ne me connaissiez pas du tout pour la plupart d’entre vous, et c’était réciproque ;

Petit à petit nous avons appris à nous connaitre, et je tenais à vous dire 5 ans plus tard combien j’ai été heureux d’avoir travaillé avec des agents communautaires, sincères et attachés au service public ; merci d’avoir toujours été à mes côtés, en restant toujours les mêmes et je pense que cela a été le cas pour moi également :

Bien évidemment le contexte budgétaire a fait que je n’ai pas toujours pu dire oui à vos demandes ; néanmoins j’ai essayé de toujours être à votre écoute lorsque vous en aviez besoin ; Je pense qu’aujourd’hui votre situation individuelle s’est améliorée depuis 4 ans ; des acquis collectifs comme le compte épargne temps vous suivront quelque soit votre future collectivité. Je garderai en tout point un excellent souvenir de notre collaboration.

Des satisfactions dans ce bilan, des avancées pour nos communes, et j’ai la conviction que notre territoire de la Haute Deûle a un bel avenir devant lui, une identité singulière à porter au sud de la métropole :

Il le fera s’il porte haut ses atouts :

- Un territoire tête de réseau culturel : une culture pour tous, proche des gens, dénicheur de nouveaux talents ; 1 habitant sur 10 est membre du réseau des médiathèques sur notre territoire, un ratio exceptionnel, preuve s’il en est besoin de cette spécificité ;

- Un territoire à la pointe des transitions écologiques, les idées et les démarches citoyennes ne manquent pas, ce qui nous permettra demain de promouvoir de nouvelles activités compatibles avec la contrainte de protection des champs captants, enjeu essentiel pour les années futures

- Un territoire à la pointe du numérique et la feuille de route sur les usages de proximité du numérique, élaborée en collaboration avec la Région HDF et votée à l’unanimité du CC en décembre dernier, est une pépinière d’idées nouvelles pour l’avenir

Le travail initié au cours de ce mandat inspirera, je l’espère, toutes et tous ces prochaines années.

Voilà le moment de conclure ce discours des vœux. Pour cette année 2019 qui commence, je veux simplement souhaiter à chacune et chacun d’entre nous de nous rappeler, que le bonheur ne s’attend pas, qu’il se décide et se conquiert à chaque instant, qu’il est un état d’esprit plus qu’un objectif, et qu’il ne consiste pas tant à avoir toujours plus qu’à partager, aimer, être utile créer, apprendre chaque jour.

Il est parfois difficile de tourner certaines pages, surtout lorsqu’elles sont écrites avec passion, mais l’avenir se construit en regardant devant soi ; une page se tournera définitivement pour nous tous, laissant la place à d’autres choix, d’autres possibilités.

Aujourd’hui plus que jamais, nous sommes tous maitres de ce que nous réserve demain : tous les hommes pensent que le bonheur se trouve au sommet de la montagne alors qu’il réside dans la façon de la gravir, que cette leçon de vie de confucius vous accompagne en 2019.

Bonne année à tous

 

Grégory MARLIER

Président de la Communauté de Communes de la Haute Deûle

Communauté de Communes de la Haute Deûle

  • Tel: 03.20.18.04.18
  • Email

42, rue Nationale BP22 59185 Provin